Journées du Patrimoine – Les visiteurs de l’Élysée déçus de ne plus pouvoir gifler François Hollande

News


Au total, ce sont plus de 17 000 sites qui ont ouvert leurs portes au public, dont, pour la première fois cette année, le réacteur principal de la centrale de Fessenheim ou la voiture dans laquelle le couple présidentiel dit avoir eu son premier rapport sexuel.

 

L’Élysée a constaté cette année une nette baisse de la fréquentation à l’occasion des Journées du Patrimoine. On était loin des 16 km de file d’attente constatés l’an dernier qui n’étaient composés que de personnes venues pour gifler l’ancien président en exercice. Les visiteurs du palais présidentiel ne cachaient pas leur déception hier à la sortie de l’événement. « On a fait 600km pour ça. On avait promis au petit qu’il pourrait gifler le président. Il est très déçu » explique un père de famille.

Nouveau président, nouveau protocole. Cette année, les visiteurs avaient la possibilité de venir visiter les jardins du palais de l’Élysée et de se placer en immersion dans la peau d’Emmanuel Macron. Au programme, plusieurs stands permettant de lancer un bâton au chien adopté par le couple présidentiel il y a quelques semaines, de rédiger la lettre de démission de François Bayrou ou encore de tenir une réunion de deux heures avec une Angela Merkel virtuelle qui ne vous laisse pas en placer une.

Le porte-parole de l’Elysée s’est exprimé pour dresser un premier bilan des Journées du Patrimoine 2017, expliquant que l’événement allait être repensé pour sa prochaine édition et annonçant d’ores et déjà que le public aurait la possibilité de faire du tir à l’arc sur les portraits des anciens présidents de la Ve République de son choix.



Source : http://www.legorafi.fr/2017/09/18/journees-du-patrimoine-les-visiteurs-de-lelysee-decus-de-ne-plus-pouvoir-gifler-francois-hollande/

Auteur : La Rédaction

Date de parution : 18 September 2017 | 12:00 pm