Sur Nova, Xavier de La Porte tente de ralentir le cours de l'actualité

News



Radio Nova continue de faire peau neuve. Après une matinale remodelée à l’image de l’extravagant Edouard Baer, c’est la tranche 6/8 qui a été repensée pour cette rentrée. Depuis le début du mois de septembre, tous les jours de 18h30 à 20h, Xavier de La Porte, ancien journaliste de France Culture œuvre avec humour et franc parler sur la radio rachetée en septembre 2015 par Matthieu Pigasse (également propriétaire des Inrocks, ndlr).

Dans les studios lumineux du 11e arrondissement, Xavier de La Porte veille à la convivialité de sa nouvelle émission, qu’il a baptisée L’heure de pointe. “J’ai eu envie de quelque chose qui ressemblerait à un Masque et la Plume de la vie, explique-t-il. De faire interagir des gens qui s’intéressent à des sujets pas nécessairement liés les uns aux autres, qui ne sont pas forcément amenés à se rencontrer. Et surtout choisir des personnalités qui sont capables de sentir des choses au-delà de l’actu stricte, parce qu’ils suivent, parce qu’ils sentent, voient les choses“.

S’extraire de l’immédiateté de l’info

Ces dernières années, Xavier de La Porte a travaillé des formats brefs et incisifs. Avant d’atterrir avenue Ledru Rollin, bien loin de la maison ronde qu’il a arpentée longtemps, il a tenu sur France Culture et France Inter des chroniques courtes sur les mutations et complexités du monde numérique (La place de la toile, La revue du numérique). A l’occasion de ce changement de maison, il a choisi de d’appréhender la radio sous un autre angle. D’embrasser ses transformations. “L’audio a très bien survécu à la télé, analyse Xavier de La Porte, c’est très rare qu’un média disparaisse, mais ce qu’il se passe généralement, c’est que le plus ancien se recentre sur ses spécificités“. Depuis quelques temps, la radio occupe des espaces d’échange et de parole plus longs, plus lents, très conversationnels. Peut-elle oser s’émanciper de la nécessité d’immédiateté de l’information ? Elle, trop souvent tronquée par la quête de buzz et les formats courts dont internet et Instagram sont les initiateurs. “L’idée était effectivement de s’extraire du flux de l’actu la plus chaude, qu’elle soit générale comme culturelle“. Explorer des problématiques sous-jacentes, parfois éclipsées par les gros titres.

L’émission d’une heure et demi est scindée en deux parties. Dans la première, Xavier de La Porte agit en médiateur d’une table ronde composée de spécialistes et journalistes (Politis, Challenges, Le M du Monde) venus analyser phénomènes de société, questions épineuses ou insolites. A chaque jour son menu. Le lundi sont traitées des questions de “grand air” (sport, écologie), le mardi les “tracasseries” de tout un chacun, le mercredi c’est “factory” (mode, design, numérique), le jeudi place aux “sujets qui nous fatiguent d’avance” (politique, économie, international), et relâchement le vendredi avec “nos vies bestiales” (sexe, animaux, vie nocturne). “J’ai imaginé des thématiques un peu poétiques, un peu ironiques” raconte-t-il. Le tout avec pédagogie : l’émission est parsemée de points historiques et de lectures.

“Comprendre ce qu’il se passe”

Dans la deuxième partie de l’émission, Xavier de La Porte tend le micro à la culture et aux artistes, mais aussi plus globalement aux “gens qui ont des idées“, et talents en tous genres. De Maria Alkhina, membre des Pussy Riot et opposante de Poutine, à Amandine Gay, réalisatrice et féministe, en passant par l’écrivain Philippe Besson, ou le cinéaste Michel Hazanavicius. “Pourvu qu’ils aient produit quelque chose qui nous permet de comprendre ce qui se passe en ce moment, ce que ça dit de nous, d’où on en est. J’ai eu envie de faire des entretiens relativement pointus mais de manière détendue“. Xavier de La Porte cite Alfred Capus, journaliste et dramaturge français, pour qui l’humour est une disposition d’esprit qui fait qu’on exprime avec gravité des choses frivoles et avec légèreté des choses sérieuses. “J’ai voulu injecter cet esprit-là. J’aime bien poser aux invités les questions que je me pose à moi-même, parfois un peu bêtes ou naïves“.

S’il a oscillé entre micro et plume (Xavier de La Porte a été rédacteur en chef de Rue89), la radio reste son terrain de prédilection. “J’apprécie particulièrement cette tranche horaire. Les gens sont tranquilles, ils font à manger, ils baignent leurs enfants. C’est un autre rythme. Chaque soir, je discute avec des gens, parfois ça prend une direction que je n’avais pas prévue, j’aime ça dans la vie. La radio et Nova, plus particulièrement, me le permettent aussi“.

L’heure de pointe, animé par Xavier de La Porte, tous les jours de 18h30 à 20h sur Radio Nova.



Source : http://www.lesinrocks.com/2017/10/22/actualite/sur-nova-xavier-de-la-porte-tente-de-ralentir-le-cours-de-lactualite-11998667/

Auteur :

Date de parution : 22 October 2017 | 11:25 am