Livret A : la nouvelle formule désavantage les épargnants

Livret A : la nouvelle formule désavantage les épargnants

News



Livret A : la nouvelle formule désavantage les épargnants

Les détenteurs d'un livret A vont peut-être devoir changer leur fusil d'épaule. À partir du 1er février 2020, le gouvernement modifiera la méthode de calcul du taux de ce placement très populaire auprès des Français.

La nouvelle règle est simple : le taux d'intérêt du livret A ne pourra pas descendre en-dessous d'un plancher minimum de 0,5%. Selon Bercy, ce seuil est censé garantir "une protection du pouvoir d'achat" pour les épargnants. Mais dans les faits, ce taux sera encore plus bas que le taux actuel, à 0,75%, son plus bas niveau historique.

"Pour l'épargnant, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle", réagit Philippe Crevel, économiste et fondateur du Cercle de l'Épargne. Le taux du livret A devrait être moins élevé que l'inflation, et donc que le coût de la vie. Résultat : vous perdrez de l'argent en laissant vos économies sur ce compte.


Une mesure impopulaire


À long terme, cette baisse de pouvoir d'achat risque d'affecter la consommation des épargnants au livret A. "On place de l'argent et un an ou deux après, ce que l'on a permet d'acheter moins de choses que ce que l'on pouvait acheter au moment où on l'a placé", s'agace François Carlier, délégué général de l'association de défense des consommateurs CLCV.

Le gouvernement, qui prévoit déjà l'impopularité de cette mesure, conseille ouvertement aux 55 millions de Français titulaires du Livret A de réorienter leur épargne dans l'investissement et le financement des entreprises.

Pour éviter de pénaliser les ménages les plus modestes, Bercy demande également aux banques "d'accentuer la promotion du Livret d'épargne populaire" (LEP). Ce livret est réservé aux épargnants non imposables et bénéficie d'un taux de rémunération plus avantageux (1,25%).


Forte pression des banques


Ce nouveau mode de calcul répond à une demande de la Banque centrale européenne (BCE), qui recommandait depuis plusieurs années une baisse du taux d'intérêt du Livret A. La pression était aussi très forte du côté des banques. Elles estiment que la rémunération du Livret A, dont les fonds peuvent être retirés à tout moment et sans conditions, leur coûte trop cher.

Jusqu'au 1er février 2020, le taux du Livret A sera maintenu et donc gelé à 0,75%, soit son plus bas niveau historique depuis sa création en 1818. La rémunération est à ce niveau depuis l'été 2015.


La rédaction vous recommande

  • Livret A : qu'est-ce qui se mijote derrière la réforme du calcul du taux ?
  • Livret A : le gouvernement pourrait "garantir son maintien" à 0,75%
  • L'incroyable succès du livret A malgré son taux d'intérêt dissuasif
  • Livret A : pourquoi le taux reste à 0,75% au lieu de 1%




Source : http://www.rtl.fr/actu/conso/livret-a-la-nouvelle-formule-desavantage-les-epargnants-7793094354
Auteur : Camille Kaelblen,Armelle Levy
Date de parution : 20 April 2018 | 2:42 pm